Blog et forum de vos voyages au Pérou
Blog et Forum du réseau solidaire Tout Pérou

L'espace d'échange gratuit dédié au Pérou pour les voyageurs francophones

Se rendre au Machu Picchu, ça se mérite !

  1. Serge

    Se rendre au Machu Picchu, ça se mérite !

    par
    1
    Contrairement à ce qu’on pourrait penser avant de préparer son séjour, le Pérou est un grand – très grand – pays. Une fois arrivé(e) à Lima, il vous reste encore un long périple, entre désert et Cordillère des Andes, avant de rejoindre le fameux Machu Picchu. Alors, pour vous permettre d’y voir un peu plus clair voilà quelques explications, astuces et bons plans pour rejoindre l’une des 7 merveilles du Monde.   ÉTAPE 1 : LIMA – CUZCO Pour rejoindre l’ancienne capitale de l’Empire Inca, vous avez deux possibilités. Votre choix dépendra principalement du temps dont vous disposez, de votre budget et des étapes que vous souhaitez faire en chemin. Le plus rapide : un vol interne de Lima à Cuzco (1h15 de vol). Dans le cadre de la Premium Transports / Pack Premium, mon équipe utilise sa connaissance du réseau aérien local pour vous dégoter les meilleurs prix. Si vous ne trouvez pas mieux, on passe la réservation pour vous. Gain de temps… et d’argent ! Attention : c’est une bonne solution pour gagner du temps mais ce n’est pas la plus conseillée en terme d’acclimatation à l’altitude. Et oui, vous passez de Lima (niveau de la mer) à Cuzco (3300 m) en un peu plus d’une heure. Ça se sent ! Prenez – au moins – une journée à Cuzco pour vous acclimater. Moins rapide mais dépaysant : le road trip Dans ce cas, trois possibilités : en bus, en chauffeur de confiance ou en voiture de location. Le bus est le moyen...
  2. Serge

    UN PATRIMOINE EN PIERRE

    par
    Comment
    En venant au Pérou, vous visiterez sûrement l’incontournable Machu Picchu. Mais savez-vous que le pays regorge de sites archéologiques en pierre, tout aussi impressionnants les uns que les autres ? Voici un petit aperçu des constructions en pierre dont les origines pré-inca et inca laissent une certaine magie aux lieux. Pour commencer, le site de Kuélap situé dans le nord du pays a été construit par la civilisation Chachapoyas au XIè siècle. La hauteur des murs (19 mètres) lui a donné le statut de forteresse, à l’intérieure de laquelle la population semblait être bien organisée : bâtiments administratifs, religieux, centre de cérémonie et habitations. Depuis mars 2017, un téléphérique fonctionne pour rejoindre la forteresse située à 3000 mètres d’altitude. L’aller-retour coûte 20 soles et rajoutez 20 soles pour l’entrée sur le site (réductions possibles). Un autre site connu sous le nom du « Machu Picchu liménien » se trouve environ à 150 kilomètres de la capitale. La conservation du site archéologique de Rupac et les paysages qui s’offrent à vous en haut de la montagne (3400 mètres) valent le détour. Le site est accessible après une petite randonnée de 4h00 au départ du village de Pampa. Les archéologues ont découvert un cimetière et des bâtiments religieux sur le site érigé par les Atahuallos. Sandor est un site archéologique ayant eu une fonction religieuse. Les experts ont trouvé sur place des indices d’une présence des civilisations Chanka et Inca. Des sacrifices humains étaient réalisés en haut de la pyramide qui compte 500 marches. La concentration...
  3. Serge

    Plumes, poils et écailles en Amazonie

    par
    Comment
    Parmi les 14 parcs nationaux que compte le Pérou, on trouve le Parc National du Manu, le plus grand du pays et situé dans le sud-est. La richesse de sa faune et de sa flore lui donne le statut de parc ayant la plus grande biodiversité de la planète. En effet, des milliers d’animaux se côtoient dans cet immense espace culminant entre 300 et 3800 mètres d’altitude. On peut se retrouver par exemple nez à nez avec un jaguar, imposant félin qui apprécie les espaces boisés et proche de l’eau. La forêt amazonienne en fait donc son terrain de chasse de prédilection. A l’inverse de ce mammifère qui est plutôt solitaire, les loutres géantes vivent quant à elles en famille. Longtemps chassées pour leur fourrure qui les protège des eaux froides des rivières, l’espèce est aujourd’hui en danger mais protégée par la CITES. La particularité de cet animal sont les cris qu’il pousse très bruyamment pour prévenir d’un danger, lorsqu’il se met en chasse ou tout simplement quand les bébés souhaitent attirer l’attention de leurs parents. Au cœur du parc, vous pourrez également rencontrer le tapir du Brésil qui est l’espèce de tapir ayant la plus petite trompe. Mais l’animal en lui-même peut mesurer jusqu’à deux mètres et peser 300 kilos. Son pelage brun lui permet de se faufiler discrètement dans la densité de la forêt. Il côtoie toute une variété d’oiseaux (plus d’un millier d’espèces a été recensé) parmi lesquels se trouvent les aras. L’ara rouge est sans doute...
  4. Serge

    Les eaux turquoises de la Laguna 69

    par
    Comment
    A peine posé le pied à Huaraz, on comprend pourquoi la région d’Ancash, dont Huaraz est la ville principale, a mérité son surnom de Chamonix des Alpes, parfaitement situé au cœur des Andes, entre la Cordillère Blanche et la Cordillère Noire. L’un des plus beaux treks qui vous attend dans cette région est celui de la Laguna 69, perchée à 4600 m d’altitude. La Laguna 69 en quelques chiffres : 700 mètres de dénivelé, 6h de marche aller-retour, 3 litres d’eau indispensables pour le trajet, un départ à 5h30 pour profiter de la journée, 35 soles + 10 soles d’entrée au Parc Huascaran (environ 12 € seulement) pour cette merveille de la nature… Les 2 premières heures de trajet dans le bus jusqu’au petit village de Yungay sont en fait l’occasion de prolonger la nuit pour la plupart des trekkeurs. Une fois arrivés sur le chemin de montagne, les secousses se chargeront de les réveiller en douceur. Notez qu’il sera fortement recommandé de ne pas se faire un Tikka Masala au Chilli Heaven la veille pour tout ce qui est troubles intestinaux dans le bus. Après 1h de trajet où l’on se dit qu’une roue peut se détacher à tout instant au vu de l’état de la route, ceux qui avaient réussi à se rendormir seront réveillés par les exclamations des autres passagers devant la vue de la Laguna Llanganuco. Première étape avant le début de l’ascension (ou presque), elle donne une première idée de ce qui nous attend au sommet....
  5. Serge

    Ancash et l’un des pics les plus beaux au monde : l’Alpamayo

    par
    Comment
    La région d’Ancash, dont le nom vient du mot Anqas (bleu en quechua), est l’une des 24 régions du Pérou qui longe le Pacifique, au Nord de la région de Lima. Comme beaucoup d’autres régions au Pérou, Ancash bénéficie d’une richesse culturelle remarquable puisqu’elle héberge l’un des plus beaux complexes archéologiques laissés par la culture Chavin, classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1985.  Cette région est également entourée de magnifiques monts enneigés dont 27 dépassent les 6000 mètres et plus d’une centaine dépassent les 5000. L’un d’eux est le mont Huascaran, le plus haut pic péruvien avec ses 6768 mètres. La petite histoire veut qu’il ait été adopté dans le monde du 7ème art comme logo de la compagnie Paramount Pictures, logo que vous voyez apparaître au début de chacun de leurs films ! Mais revenons à l’un des plus beaux de tous les sommets péruviens : l’Alpamayo. Le nom d’Alpamayo nous vient du quechua « rivière boueuse ». Pourtant, il est connu localement sous le nom de Shuyturaju qui signifie « pyramide enneigée », pour sa forme longue et pyramidale. L’Alpamayo est une des montagnes qui composent la partie nordique de la Cordillère des Andes, au beau milieu du massif de Santa Cruz. Avec ces 5497m, il est considéré comme l’un, si ce n’est le plus beau des pics au monde par les locaux, ainsi que par la revue Alpinismus dans le concours de photographie en 1966 en Allemagne. Il est conseillé de le visiter entre le mois de Mai et Septembre,...
  6. Serge

    Le train touristique Lima-Huancayo : expérience magique à travers les Andes

    par
    Comment
    Un train mythique, présent dans l’album de Tintin « Le Temple du Soleil ». Le plus haut d’Amérique, le deuxième plus haut du monde (4835 mètres d’altitude). Le long du parcours de 332 kilomètres, vous pourrez admirer les paysages merveilleux de la Vallée du Mantaro et de la Cordillère des Andes. Le train part à 7h00 du matin de la Estación de Desamparados, gare se trouvant derrière le palais présidentiel, dans le Centre de Lima, pour arriver à la gare de Huancayo aux alentours des 19h00. Tout au long du trajet, vous vivrez l’expérience de traverser 69 tunnels, 58 ponts, incluant également 6 zig zags (le train change de sens de circulation, pour monter les parties les plus raides). Quelques arrêts sont également au programme, notamment dans le petit village de Matucana, célèbre dans la région pour ses glaces artisanales. Il est recommandé de mettre quelques dollars de plus pour acheter un billet aller dans le wagon « Turistico », car à la différence du wagon « Clasico », outre le Pisco Sour offert, vous aurez accès au wagon de queue, semi-ouvert, qui vous permettra de vous installer aux premières loges pour prendre de belles photos. Sauf si vous avez dormi pendant tout le trajet à l’aller (ce qui est difficilement concevable avec l’excitation du voyage et les paysages grandioses), nous vous conseillons de prendre un bus pour revenir, à partir de Huancayo, ce qui vous fera gagner 4 à 5h sur le trajet retour vers Lima. En conclusion, si...
  7. Serge

    La Fête du Seigneur de Qoyllur Riti

    par
    Comment
    Cet événement rassemble plus de 10 000 pèlerins chaque année. Ils parcourent environ 8 km à partir du village d’Ocongate, pour atteindre le sanctuaire, où les températures tournent aux alentours des 0 ° C. Ce pèlerinage est un mélange de catholicisme, où on rend culte au Christ, mais aussi aux dieux de la nature préhispaniques « les apus », associés à la fertilité de la terre. La cérémonie principale se tient au pied du mont Ausangate, situé à 4700 mètres d’altitude. Cette procession rassemble surtout la population andine, qui se divisent en communautés, comme par exemple celles de Quispicanchis et de Paucartambo. Cette division est marquée par des distinctions sociales et géographiques : Quispicanchis est plus une région où l’on élève les animaux, tandis que Paucartambo est plus investie dans la culture des champs. Qoyllur Riti signifie en quechua « Le Seigneur de la Neige ». D’après la légende, Jésus est apparu en prenant l’apparence d’un petit garçon, qui est devenu l’ami d’un enfant andin. Les parents de ce dernier, découvrant cette amitié, informèrent le prêtre local, qui tenta alors d’attraper Jésus. Lorsqu’il le fit, l’enfant se transforma en pierre et son image s’y grava. L’enfant andin, en voyant son ami se transformer en pierre, succomba. Selon la légende, il serait enterré sous la même pierre, et depuis, un grand nombre de fidèles allument des bougies à cet endroit. En arrivant au sanctuaire, chaque communauté effectue le salut officiel au Christ, qui peut durer des heures. Chaque communauté est accompagnée d’un groupe...
  8. Serge

    Fermeture du Machu Picchu en 2016?!

    par
    Comment
    C’est l’actualité la plus commentée depuis quelques jours parmis les globetrotteurs et amoureux du Pérou… »le Machu Picchu ferme ses portes!! ». NON, pas de panique l’accès au Machu Picchu se fera normalement durant toute l’année 2016. En revanche, la direction régionale de Cusco et du sanctuaire du Machu Picchu a déclaré que l’accès à la montagne sera interdit du 16 au 30 avril 2016 et du 1 au 15 avril 2016 pour le Huayna Picchu. Des travaux seront réalisés à cette période afin d’améliorer l’accessibilité des deux sites. (escaliers, passages devenus trop étroits, parois abruptes, etc). L’informalité étant une des caractéristiques récurrentes du Pérou, nous vous conseillons de bien vous renseigner avant d’acheter vos entrées pour le site du Machu Picchu. Les agences locales ont pour ordre de ne pas vendre les Huayna Picchu et la montagne cependant certaines d’entre elles n’hésitent pas à arnaquer les voyageurs en se dédouanant ensuite de toute responsabilité. N’hésitez pas à nous demander conseil et à consulter notre précédent article sur « comment vous rendre au Machu Picchu ». Nous vous recommanderons des agences de confiance testées et approuvées par de nombreux voyageurs membres du réseau solidaire Tout Pérou. A très vite sur le forum. Nous serons ravis de répondre à vos questions et revoir ensemble votre itinéraire. Serge Share
  9. Serge

    LE LIVRE DE SERGE

    par
    4
    Nous avons regroupé en plus de 130 pages notre expérience au Pérou et celle de tous les voyageurs du réseau solidaire afin de vous donner une idée plus précise de ce qui vous attend au Pérou. Ce livre destiné aux voyageurs indépendants est aussi plein de conseils pratiques avant de départ, mais aussi sur place. Nous y avons ajouté de nombreuses photos et cartes pour que vous vous représentiez au mieux chaque destination. De la côte à la forêt amazonienne, en passant par les Andes, aucune région n’est oubliée. Nous vous proposons de découvrir TOUT le Pérou et surtout de découvrir votre Pérou car il en existe des dizaines : le Pérou historique, le Pérou nature, le Pérou aventure ou encore le Pérou gastronomique ! Voici les grandes parties du livre de Serge : I-PRÉSENTATION DU PÉROU A-PRÉSENTATION GÉNÉRALE B-ÉCONOMIE C-HISTOIRE II-DÉCOUVRIR LE PÉROU A-LA CÔTE B-LES ANDES C-L’AMAZONIE III- PRÉPARER SON VOYAGE A-CHOISIR SON BILLET D’AVION B-FAIRE SA VALISE C-DOUANES/ARRIVÉE À L’AÉROPORT D-SANTÉ/ASSURANCE E-TÉLÉPHONE F-BANQUE G-PRIX DE LA VIE H-RÉDUCS ET BONS PLANS I-PETITS (GRAND) PLUS J-MÉTÉO K-BONS PLANS TOUT PÉROU L-AGENDA CULTUREL IV- PROFITER DE SON VOYAGE A-TRANSPORT B-ORGANISER VOS VISITES C-ACTIVITÉS D-SORTIES NOCTURNES E-MUSÉES F-LA GASTRONOMIE G-PRATIQUE V-APPRÉHENDER LE PAYS A-LES PÉRUVIENS B-LES DANGERS C-PATRIMOINE D-S’INFORMER SUR LE PÉROU VI-SOURCES   Le livre de Serge est une version numérique avec de nombreux liens qui le rendent plus interactif. N’hésitez pas à nous contacter pour commander le livre ! A très bientôt sur le forum !     Share
  10. L'Equipe chez Serge

    Festival écologique au Pérou

    par
    Comment
    Du jeudi 19 au dimanche 22 juin, la première édition du festival écologique du Pérou, ECOFEST se déroulera à Lima. Cette iniciative du Fond de Conservation de l’Environnement du Pérou ainsi que du Ministère de l’Environnement espère regrouper de nombreuses personnes. Plusieurs activités (atelier d’observation d’oiseaux reconstitué, escalade, etc) et campagnes de sensibilisation auront lieu durant ces quatre jours auprès des habitants de la capitale, des groupes de scolaires et vous, chanceux voyageurs. L’occasion idéale de faire le plein de bonnes idées pour échanger avec les responsables d’éco-lodge et des zones naturelles protégées (Parc du Manu, Réserve de Tambopata, etc). Eh oui, quoi de mieux pour repérer en douceur les petits coins de paradis préservés avant de partir à l’aventure. Sans parler de la dégustation prévue de la gastronomie de la « selva » et des richesses naturelles que vous offrira le Pérou tout au long de votre séjour. Adresse: Áreas verdes del Museo de Arte Contemporáneo – Barranco (Lima) Entrée gratuite de 10h00 à 19h00. Share

Propriété des supports graphiques

La totalité des supports graphiques tels que nos albums photos et vidéos ainsi que les plans et les supports interactifs sont la propriété exclusive de l’équipe Tout Pérou. Merci de nous contacter si vous souhaitez faire usage de ce matériel, fruit de nos expéditions et résultat d’un travail de recherche abouti.

Copyright © 2013 ToutPerou. Tous droits réservés