Blog et forum de vos voyages au Pérou
Blog et Forum du réseau solidaire Tout Pérou

L'espace d'échange gratuit dédié au Pérou pour les voyageurs francophones

UN VOYAGE AU PEROU, C’EST LE PEROU !

UN VOYAGE AU PEROU, C’EST LE PEROU !

Ce sujet a 19 réponses, 5 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Sophie Sophie, Il y a 4 jours, 7 heures.

Auteur Articles
Auteur Articles
Photo du profil de MASSON

MASSON

said

Un voyage d’un mois (15 octobre au 13 novembre 2016), c’est une préparation de plusieurs mois. Nous sommes partis en individuel à 4 personnes. Nous avons décidé de louer une voiture (réservation depuis la France) et de réserver tous nos points de chute via internet.
Après avoir tracé notre itinéraire, nous l’avons soumis à l’équipe de « Tout Pérou.com », découvert sur Internet, et qui nous a proposé quelques modifications que nous avons bien entendu prises en compte. L’échange se fait via un forum.
Depuis ce moment nous avons fait le choix de garder ce contact précieux et avons adhéré à leurs bons plans !
Merci à l’équipe Tout Pérou en particulier à Serge pour sa réactivité et ses réponses précises, merci à Laurent qui lors du briefing, nous a proposé de modifier notre journée de visite au Machu Picchu, nous avons suivi son conseil et pu ainsi profiter pleinement de notre journée sur le site. Une équipe fiable, réactive et super SYMPA.
Entrons dans les détails de notre voyage, cela peut aider quelques voyageurs à se lancer dans l’aventure.

15 octobre 2016
Arrivés à LIMA le soir, un chauffeur, que nous avions réservé via Tout Pérou, nous attend à l’aéroport pour nous conduire à notre hôtel, un backpacker, « chez Francis », chambres sommaires mais propres, et surtout le matin, premier petit déjeuner avec des tamals (feuilles de bananier farcies de farine de maïs, poulet, olives, épices) Super bon !.. Ca commence bien !
La traversée de la ville est une aventure qui nous met de l’ambiance, il est 20h30, la circulation est intense, la priorité n’existe pas, c’est la loi du plus culoté, les chauffeurs klaxonnent pour un oui, pour un non, doublent à gauche, à droite, s’infiltrent entre deux files de voitures. Ayant loué une voiture, nous prenons rapidement conscience qu’il va nous falloir être très vigilant et nous adapter très vite à la situation si nous voulons arriver à bon port aux différentes étapes et dans les délais impartis. Nous constatons également que les piétons n’ont pas la priorité, il nous faudra être prudent également à pied lors de traversée de voirie par exemple !

16 octobre 2016
Avant de nous lancer sur la Panaméricaine, nous avons un briefing à l’hôtel avec Laurent, derniers réglages avant le grand départ. Il nous remet les cartes pour lesquelles nous avons adhérés – Assistance (utile en cas de problème si vous ne parlez pas ou mal espagnol) – Premium (bénéficier de réductions sur différents sites, hôtels etc… ). Petit « hic » après une revue ensemble de notre programme de visites. Laurent nous avertit que tel que nous l’avons prévu, l’ascension du Huayna Picchu et la visite du Machu Picchu ne pourront pas se faire dans la journée, il nous propose de modifier nos horaires de train et notre lieu d’arrêt pour la nuit. Nous avons suivi son conseil et avons profité pleinement de cette journée, merci Laurent.
Laurent nous a également aidé pour changer de l’argent. Heureusement que nous avions des euros car les distributeurs automatiques du quartier n’acceptaient pas nos cartes bancaires. Il a négocié pour nous un taxi pour rejoindre l’aéroport où nous devons prendre en charge notre véhicule de location.
Nous sommes dimanche, la circulation est plus calme, nous nous engageons pour une traversée de la ville au volant d’une berline de type Suzuki Sx4. La voiture nous convient, coffre assez grand, en route pour Paracas !
Fin d’après-midi, nous arrivons à notre hôtel à Paracas, le Zarcillo Paradise, grande chambre confortable avec terrasse, à conseiller.
Une première journée cool à découvrir la côte du Pacifique sous le soleil : du sable, des dunes, des camions, peu d’habitations. Premier pique-nique acheté dans une petite boutique sur le bord de la route (fruits, cacahuètes, gâteau, et de l’eau)….ce que nous avons trouvé ! mais un premier vrai contact avec la population et une halte au bord de l’océan. Il n’y a personne !

17 octobre 2016
Au programme, visite des îles Ballestas et du parc national de Paracas. Nous avons traité avec l’hôtel qui travaille avec une agence pour la visite des îles et du parc, l’organisation a été parfaite. Le passage par une agence ou via les hôtels est incontournable.
Après une approche rapide en bateau, nous découvrons le premier géoglyphe « le candélabre » gravé sur une pente de la péninsule. Ces îles sont une véritable réserve ornithologique et d’animaux marins dans un décor naturel et un climat exceptionnel.
On peut voir de multiples colonies d’oiseaux et un grand nombre d’otaries sans oublier les manchots de Humblodt.

Les bateaux ne semblent pas les déranger ?……

L’après-midi nous partons en minibus pour la visite du parc national, cette vaste zone désertique du Pacifique : du sable et sous ce sable, le sel ! (blanc et cristal transparent comme le quartz). Nature saisissante ! Tout d’abord visite d’un musée régional intéressant (période pré inca), explications sur la faune, déjeuner dans un resto de la zone aménagée pour le tourisme (seul site habité dans la réserve). Forte chaleur et vent !

18 octobre 2016
Nous prenons la route en direction de Nazca où nous logerons à l’hôtel Paramonga. Avant de retrouver notre hôtel, nous visitons les caves du Domaine de Tacama près d’Ica (1ère plantation espagnole). Nous sommes 4 français et une famille espagnole. Dégustation et achat de 2 bouteilles pour un de ces soirs ! Nous passons voir les dunes de Pozos Santo que nous avons gravies en buggy (type de véhicule que l’on pourrait voir dans la série de films Mad Max). Vous pouvez aussi essayer et tester le sandsurf (surf sur le sable).
Au milieu de ces dunes, la laguna de Huacachina est magnifique. Vue splendide et tout ce sable fin, blanc !

Toute cette zone de Nazca n’est qu’un désert de sable avec des valles ou oasis verdoyants avec des cultures variées ; tous les légumes, asperges, coton, hibiscus, maïs, fruitiers,….vignes.
Puis nous suivons la Panaméricaine sur 30 km de désert de sable et cailloux avant d’arriver à Nazca.

19 octobre 2016
A Nazca nous avons survolé les géoglyphes avec Aeroparacas (nous avions réservé les billets via Tout Pérou). Drôles de sensations dans le Cesna (6 personnes), surtout lorsqu’il se penche pour que nous puissions voir les lignes et géoglyphes ! Etonnant et magique ! Ne louper pas cette visite.
L’après-midi nous avions RDV avec un chauffeur et guide en français en même temps (réservation faite avec Tout Pérou) pour la visite des sites environnants de la civilisation Nazca présente pendant un millénaire avant les incas :

Nécropole de Chauchilla

Complexe pyramidal de Cahuachi (centre cérémoniel nazca)

Aqueducs circulaires de Cantalloc (une invention de génie toujours utilisée – 20 en tout)

Il faut prévoir l’après-midi pour visiter ces trois sites remarquables.
Avant de rentrer, arrêt vers une culture de cactus pour voir la récolte des cochenilles (colorant rouge, naturel).

20 octobre 2016
Nous quittons Nazca pour Camana, 400 kilomètres plus loin.
Ne voulant pas faire la route Nazca – Arequipa en une seule étape, nous avons cherché un hôtel au bord de l’océan sur la Panaméricaine, ce n’est pas facile et nous avons réussi à trouver un point de chute à Camana, l’hôtel Sun Valley sur la Panaméricaine au KM 850 Cerillos II, très bon hôtel, chambre propre et spacieuse, propriétaires accueillants et sympas (peuvent vous faire à manger). Cette nouvelle partie de la ville émerge du sable au bord de la mer à 7km de Camana.
Pour y arriver, nous roulons entre les dunes et l’océan, entre roches et océan….le désert tout du long. Quelques villages perdus, quelques habitations fragiles….De quoi vivent-ils ?. Puis avant Camana, au détour de la montagne et du désert, 2 ou 3 oasis avec des cultures dont des rizières. Des contrastes saisissants, superbes.

21 et 22 octobre 2016
Nous avons quitté Camana pour Arequipa. La route change peu à peu : de beaux paysages désertiques s’offrent à nous, encore des dunes, des oasis des cultures vers le rio, puis l’approche des montagnes. Arequipa, la ville blanche, avec ses constructions en pillar (pierre volcanique blanche) est une étape d’acclimatation.

Perchée à 2380 mètres d’altitude, entourée de volcans dont le Misti (5821m), cette ville à l’architecture coloniale est superbe, et deux jours sont nécessaires pour la visiter. La plupart des édifices renommés de l’époque coloniale, les musés, sont situés tout près de la superbe place des Armes. Des incontournables comme le couvent Santa Calina, le musée Santuario Andinos, la cathédrale, la marché central. Puis promenez-vous, regarder, parler aux gens qui sont vraiment sympa et ne souhaitent que vous rendre service.
Aller déjeuner dans une « picanteria », fréquentée par les habitants dans le quartier de Yanahuara ; c’est typique, copieux, assez épicé mais très bon….comme le poivron farci !
Nous étions logés à « La Case de Tintin », partenaire du réseau solidaire Tout Pérou, excellent hôtel, maison très agréable et le personnel de bons conseils, parle français.

23 octobre 2016
Nous prenons la route pour Chivay (3620m) assez tôt le matin comme bien souvent, Montée progressive jusqu’au col de Patapampa à 4910 mètres, l’altitude se fait sentir, nous ne sommes pas dans un état tout à fait normal , mais tout va bien. Nous traversons la réserve nationale de Salinas et Aguada Blanca où nous pouvons voir les premiers camélidés. De nombreux arrêts pour découvrir de plus en plus près, les Vigognes, les Alpagas, les Lamas, magnifiques !

Vigogne

Alpaga

Lama

Arrivée à l’hôtel Kollavas, Marina, la propriétaire, super sympa, nous accueille et nous offre tout de suite du maté et des feuilles de coca, bienvenus après cette route. Elle sera de très bons conseils et nous indiquera un restaurant le Q’anka où nous avons dégusté entre autre, un filet d’Alpaga et la truite à la plancha, super ! Puis découverte du village et son marché traditionnel du dimanche. Beaucoup de couleurs et chapeaux différents liés aux populations.

24 octobre 2016
Ce matin départ pour le canyon de Colca (profond de 3400m). Paysages magnifiques, grandiose, nous nous arrêtons souvent. Chivay et la région sont entourés des hauts sommets de l’Ampato, le Sabancaya, le Mismi, tous entre 5000m et plus de 6000m et d’une série de petits volcans.
Puis arrivés à la Croix du Condor, nous avons pu admirer le vol des Condors, un instant magique. Il faut être patient, savoir attendre ce moment où l’oiseau majestueux commencera à planer au dessus et au dessous de nous dans le canyon !

Nous avons continué ensuite jusqu’au dernier village de Cabanaconde (3287m), pour une petite ballade dans les ruelles et les champs, jusqu’au bord du canyon. Des rencontres toujours inattendues et quelques achats à l’épicerie.
Au retour, nous nous sommes arrêtés dans les villages de Pinchollo, Maca et Yanque. En fin d’après-midi nous avons pris un moment de détente pour un bain agréable aux sources thermales chaudes (30-40°) de la Calera à 4 km du centre de Chivay.

25 octobre 2016
Nous quittons Marina, notre aubergiste, après quelques photos et échange de contacts, aujourd’hui, nous prenons la route de Chivay à Llachon au bout de la péninsule de Capachica au bord du Titicaca le lac le plus haut du monde 3812 mètres. A nouveau passage à 4910m sans difficultés. Avant la péninsule, nous traversons Juliaca, une ville grouillante de personnes et de véhicules, aux chaussées défoncées ! Nous arrivons juste avant la nuit à Llachon chez Félix Turpo Coila (Président de Santa Maria tourisme rural communautario) chez qui allons loger. La route est correcte mais pas goudronnée. Magnifique coucher de soleil sur le lac ! Nous sommes accueillis par Marina, la femme de Félix, puis Félix nous montre les chambres et nous fait visiter le site. Sympa, tisane d’accueil. Quelques mots d’échange (accord sur le prix et organisation du lendemain).

26 octobre 2016
Ce matin nous partons pour l’île de Taquille en barque à moteur conduite par le fils de Félix. Ile propre, belle végétation, sauvage et à la fois aménagée pour les touristes (chemin en pierres qui grimpe vers le village) et très colorée. Visite du village sous le soleil et montée sur la colline point culminant de l’île 4050 m (vestiges historique d’un temple). Taquillé est réputée pour les tissages et tricots. Nous ne trouvons qu’un magasin d’artisanat géré par la communauté, à des prix fixés.

En début d’après-midi nous rejoignons l’île d’Amantani où nous attend Alejandrina, habillée en costume traditionnel. Elle nous accueille et nous emmène à sa maison pour passer la nuit. Une fois installés, nous partons à pied gravir tranquillement la colline Pachatata (terre père) où se trouvent les ruines archéologiques d’un temple. Là, nous attendons le coucher du soleil. Puis, il est trop tard pour grimper sur la colline à côté, Pachamama (terre mère). L’île d’Amanatani est la plus grande, très sauvage avec ses cultures en terrasses.
De retour à la maison, Rudi (10 ans), la fille d’Alejandrina, nous propose une partie de cartes. Fous rires….car elle n’arrête pas de tricher ! Puis épluchage des légumes pour aider Alexjqndrina. Nous partageons le repas, simple et délicieux (soupe, riz et légumes). Echange sur la vie de l’île, l’école (enseignement du queschua et de l’espagnol, au-delà de 12 ans les enfants sont scolarisés à Puno). Le matin au petit-déjeuner elle nous régale de crêpes. Après quelques photos, remerciements et embrassades, en route vers le port pour reprendre la barque pour Llachon.
Chez Félix, au bout de la péninsule de Capachica, un choix à privilégier pour visiter les îles : Calme, accueil, simplicité, contacts et vues garanties. Nous aurions aimé y rester quelques jours.
Le concept du tourisme rural communautaire de la région et des îles permet la maîtrise du tourisme en privilégiant les hébergements dans des familles d’accueil. En faisant ce choix nous aidons les habitants à améliorer leur quotidien et surtout à les protéger des constructions hôtelières.

27 octobre 2016
Nous avons quitté Llachon pour Cusco, après un deuxième petit déjeuner préparé par la femme de Félix toujours en tenue traditionnel avec son monteras, le chapeau traditionnel des femmes, facilement reconnaissable grâce à leurs pompons. Quelques kilomètres et nous stopperons la voiture pour assister à une manifestation religieuse lié à la conservation du patrimoine au respect de l’environnement. Plusieurs communautés sont représentés, la foule endimanchée est multicolore, c’est superbe !

Traversée de l’Altiplano sous la pluie et le ciel gris. Route monotone mais les conducteurs doivent rester vigilants car toujours beaucoup de camions. Arrivée à Cusco, il fait nuit, la circulation est importante et nous ne trouvons pas l’hôtel, le GPS nous conduit à une mauvaise adresse. Nous finirons par trouver l’hôtel Posada de Pumacahua avec l’aide d’un autochtone. Nous ne recommanderons pas cet établissement, la literie est propre mais les chambres ne le sont pas et le petit déjeuner servi dans un coin de la pièce d’accueil est modeste.

28 octobre 2016
Départ à pied le matin, pour la visite de Cusco : la place d’Armes, cœur de la ville où nous revenons souvent. Au nord est, nous grimpons vers le quartier St Blas, un des plus authentique et le plus intéressant de la ville avec ses rues escarpées et ses maisons blanches anciennes. En montant, vous ne pouvez pas rater le célèbre mur inca Hatunrumiyoc avec la pierre à 12 angles, l’étroite ruelle piétonne Loreto et son mur inca le plus long de la ville dont les fondations sont encore visibles sur plus d’un mètre au dessus du sol et en parfait état de conservation, et le très beau marché San Pedro. La moitié de ce grand espace est consacrée à l’artisanat et aux vêtements locaux et l’autre moitié a su garder ses origines alimentaires, où l’on peut acheter des produits frais, toute sorte de marchandises (herbes médicinales par exemple) et surtout, manger sur place.
Cusco c’est aussi la vie de la population : se balader, déjeuner dans un petit resto au fond d’une cour ou dans une rue à l’écart du centre.

Nous achetons un » boleto touristico « pour la visite des sites incas voisins.

29 octobre 2016
Nous avons donc décidé de faire les sites les plus près de Cusco avec l’option rando. Nous réservons un taxi « Allo Cusco » pour nous conduire à Tambomachay 3700 mètres d’altitude et nous revenons à pied à Cusco en visitant les sites historiques Inca de Tambomachay, de Puka Pukara, le temple du soleil, de Quenko et enfin l’immense site de Sacsayhuaman avec une superbe vue sur Cusco. C’est une belle balade qui se fait tranquillement (environ 12 km).

30 octobre 2016
Nous prenons le véhicule pour Chinchero (3772 m) dans la Vallée Sacrée où coule le rio Urubamba, Le village est réputée pour le tissage.

Le marché dominical vaut le déplacement, c’est le lieu où les autochtones se retrouvent en vêtements traditionnels pour vendre ou troquer leur produits, le marché pour touristes propose des souvenirs des hautes terres.

Mais quel dommage! l’église coloniale, magnifique d’après nos informations, était fermée car des festivités religieuses avaient lieu ce jour-là et nous ne pouvions pas déranger le gardien.

L’après-midi, nous continuons vers les salines de Maras (Salieneras), situées sur la rive sud du rio Urubamba. Par la route, extraordinaire point de vue sur les sommets enneigés. En arrivant, nous découvrons en surplomb un étonnant spectacle de plusieurs milliers de bassins (3600 à priori) à sel qui étincellent à la lumière du soleil, le spectacle est fascinant.

Nous continuerons la visite avec le fascinant site de Moray qui est un ancien laboratoire agricole Inca : de grands puits circulaires en terrasses, (36m de profondeur, 220m de long). Le site servait de test de cultures afin de les réaliser ensuite grandeur nature dans la vallée, c’est étonnant.

31 octobre 2016
Départ pour Ollantaytambo. Pas le temps de visite le site inca, dommage ! Nous laissons la voiture dans la cour d’une propriété privée pour 20 soles, puis nous prenons le train de 11h15 pour Aguas Callientes.
Le train est très confortable, les paysages sont superbes !

Arrivée à Aguas Callientes, nous trouvons rapidement l’hôtel conseillé par Tout Pérou et tenu par un français, le Panorama B et B, Christophe est de très bons conseils, l’hôtel est très propre et confortable, c’est la meilleure literie que nous ayons testé durant notre séjour au Pérou, à conseiller, vraiment.
Organisation de notre départ du lendemain au Machu Picchu (achat des tickets de bus surtout), petite ballade au bout du village dans la nature loin du fourmillement des touristes, dîner dans un resto sympa (le village n’est qu’hôtel et resto !), puis dodo car demain il faut se lever tôt.

1 novembre 2016
Levés à 4h00 du matin, nous arrivons à la station de bus à 5h00 ; quelle surprise, une file d’attente qui n’en finit pas, nous prenons rang. A 5h35, la ronde des bus commence et nous sommes à 7h00 dans la file d’attente devant l’entrée du Machu Picchu.

Nous entrons pour gravir le Huayna Picchu (2720m), le temps est couvert mais les nuages sont légers. L’ascension est longue, c’est assez raide (escaliers irréguliers à flanc de montagne), nous arrivons au sommet, le Machu Picchu est encore balayé par les nuages blancs. Après une dizaine de minutes d’attente, le ciel se dégage et nous découvrons le majestueux site Inca. Du sommet, le panorama est exceptionnel sur le site et ses environs.

Tout simplement éblouissant et saisissant. La descente se fait par un tunnel Inca naturel très étroit, puis on retrouve le sentier commun pour la descente.(chemin le plus court).

Ensuite visite de la cité Inca la plus célèbre du Pérou, perchée à 2438 mètres d’altitude, c’est un lieu merveilleux, composé d’une zone agricole faite d’un ensemble de terrasses orientées vers le levé du soleil et d’un secteur urbain avec le Temple des Trois Fenêtres, le Temple Principal, la place Centrale, le Temple de la Lune, le Temple du Soleil, celui du Condor, la Roche Sacrée, les Fontaines Cérémonielles, système hydrauliques composé de 16 fontaines qui permettent le captage et la circulation de l’eau dans la cité, le tout dans un état de conservation exceptionnel. Ce site est le témoignage du savoir faire remarquable de la civilisation inca dans la construction architecturale et l’ingénierie.

Du sanctuaire, promenade de 15 mn par un sentier balisé pour découvrir le Puente Inca, un pont basculant dont on a enlevé les rondins du tablier (accès fermé) et qui servait probablement d’accès au sanctuaire. Encore un travail de génie !
Journée de bonheur sous le soleil…..il faut redescendre !

2 novembre 2016
Nous prenons un vol à l’aéroport de Cusco, pour Puerto Maldonado en Amazonie, région de Madre de Dios (billets achetés via Tout Pérou).

Nous logeons à 20km à l’auberge Bello Horizonte, gérée par l’association APRONIA qui héberge des enfants et adolescents abandonnés ou en grandes difficultés à Puerto Madonado (partenaire du réseau solidaire Tout Pérou). Ce superbe lodge est situé sur une colline dans la jungle dans un magnifique cadre tropical : palmiers, avocatiers, manguiers….et les chants d’oiseaux et autres cris d’animaux….

Andréï, notre guide en français, nous attendait à l’aéroport malgré notre retard, 2h45 (décollage retardé cause météo), l’atterrissage s’est fait sous un ciel gris et la pluie.
Arrivés à l’estancia 15h00, nous déjeunons. Ensuite nous choisissons une paire de bottes chacun, elles ne se révèleront pas utiles car dès le lendemain et durant notre séjour le ciel restera bleu et ensoleillé. Notre guide nous entraîne jusqu’à un mirador pour observer les oiseaux : aras, perruches rentrent en forêt pour la nuit, des vautours tournent en planant pas très loin de nous. Nous retrouvons nos chambres construites toutes de bois, spacieuses, confortables, lits équipés de moustiquaire et une superbe vue sur la canopée.

3 novembre 2016
En matinée, nous partons pour une promenade découverte de la forêt Amazonienne. Andréï nous décrit plusieurs types de palmiers, nous montre des fleurs Rose de porcelaine, de la passion, différentes lianes, les ficus impressionnants, les fourmis légionnaires, les fourmis agricoles, les plantes médicinales du jardin botanique de la forêt dont la plupart sont utilisées par la population locale : le parara, la coca, le cordoncillo, un arbuste à fleurs anesthésiantes, nous avons testé, c’est efficace pour la bouche et les gencives !.

Nous avons vu le papillon bleu énorme 20 X 20 X 6, le Morpho Didius, de très grosses chenilles colorées etc … Après le déjeuner et quelques heures de détente au lodge, nous partons pour une nouvelle ballade de 2h30 au travers de la forêt de palmiers, nous arrivons au pied d’un mirador d’où part un pont de singe de 70 mètres de long et qui monte à la cime d’un Ceiba (arbre sacré). Nous sommes sur une plate forme au niveau de la canopée, nous pouvons voir la forêt primaire et les oiseaux : aras petits et grands, perruches qui rentrent pour la nuit après une journée passée en balade à la recherche de leur nourriture. Dès que les oiseaux sont rentrés, les vols et les cris cessent, puis, c’est le tour des crapauds, des grenouilles qui se manifestent par leurs coassements.

4 novembre 2016
Debout à 4h15 et départ à 5h00 pour le port de Puerto Maldonado où un bateau nous attend. Nous remontons le rio Madre de Dios (la mère de Dieu, 1220 km),. Nous repartons et nous arrêtons au pied d’une falaise d’argile (Collpa Cachuela) pour observer perruches et petits aras, ils sont en nombre important, Andréï nous explique que ces oiseaux sont gourmands de fruits à s’en rendre malade et ils viennent ici se purger en mangeant de la glaise, étonnant !
En redescendant le rio, halte pour le petit déjeuner à bord et nous rendre au lac Sandoval. Arrivés à l’embarcadère, nous empruntons un chemin en forêt sur 3 km où nous observons différentes essences de bois, des papillons, une tarentule, un paresseux qui dort perché au plus haut d’un arbre, ainsi qu’une famille de « hurleurs ».
Arrivée au lac, nous prenons une barque et c’est à la pagaie que nous évoluons sur le lac, classé réserve naturelle, les moteurs sont interdits. Nous pique-niquons (poulet, riz au curcuma, olives, épices….enroulés dans des feuilles de bananier – délicieux !) dans un superbe endroit au bord du lac ; construction en bois, hamacs pour le repos. Nous repartons pagayer à la découverte de la faune : des multitudes de papillons, une famille de loutres, des oiseaux pêcheurs, un oiseau serpent, un caïman, des singes…… avant de retrouver le bateau pour un retour.

Moment de détente à l’auberge : nous prenons un pot au bar. Surprise agréable! le barman nous montre un toucan qui est entré et s’est perché sur une des poutres.
Nous remercions notre guide Andréï qui part tôt le lendemain avec un couple de Mexicain, il nous aura fait découvrir un maximum de choses dans un minimum de temps.

5 novembre 2016
Ce matin, nous quittons le magnifique lodge pour Puerto Maldonado. Après passage au bureau de Bello Horizonte pour le règlement du séjour, nous serons accompagnés par une personne du bureau parlant français pour la visite du marché local. Celle-ci et le chauffeur nous accompagneront jusqu’aux portes de l’aéroport.
Ce séjour en Amazonie a été exceptionnel, merci à Bello Horizonte pour l’organisation sans faille. Arrivée à Cusco pour une dernière nuit au Posada.

6 novembre 2016
A Cusco, nous reprenons la voiture pour Abancay, située à 2377m dans la région de l’Apurimac. Le retour vers Lima nous engage à traverser les Andes centrales. Les paysages sont magnifiques, nous culminons aux environs de 3600m voire plus, avant de redescendre dans les vallées et chaque fois nous avons d’époustouflants paysages sur la cordillère Vilcabamba. Nous nous arrêtons de nombreuses fois et déjeunons au bord d’une rivière. A Abancay, ville entourée d’eucalyptus, nous logeons à l’hôtel Siball, de très grandes chambres, propres et confortables, à conseiller.

7 novembre 2016
Route sur Andahuaylas (2956m), déjeuner au soleil à 4100 mètres au lieu de la pampa, et en route pour la visite du site archéologique de Sondor, près de Laguna Pacucha.

Le village de Pacucha est un havre de paix magnifique au bord du lac dont une route fait le tour. C’est la sortie de l’école, aussi nous prenons 2 écoliers qui descendront à quelques km avant d’atteindre le site archéologique. Un moment sympathique, nos petits amis ne comprennent pas bien notre espagnol « très moyen », c’est encore plus drôle ! Sondor, cet immense lieu se trouve à 3000m d’altitude. Nous découvrons une architecture surprenante, grandiose où les civilisations Chankas (1100 à 1440) puis Inca (1440 à 1533 après JC) se sont succédées. A part nous, nous rencontrons quelques jeunes péruviens et 2 femmes qui gardent le site car il y a quand même un droit d’entrée de quelques soles.
Après cette visite, nous arrivons à l’hôtel Conquistador à Andahuaylas. Ballade dans la ville (place des Armes comme dans chaque ville), les ruelles et les petits commerces où nous faisons quelques courses pour le lendemain.

8 novembre 2016
Nous reprenons la route pour Ayacucho (2750m), et nous continuons de traverser de magnifiques paysages de montagnes, d’une grande diversité où les arrêts s’imposent : vues splendides sur les canyons.
Nous voici à 4200 mètres d’altitude, encore une descente…. et nous remontons à plus de 4000 mètres pour un arrêt déjeuner au soleil. Pas de soucis avec l’altitude, nous sommes acclimatés.

La route suit les méandres du rio Chincheros où les cultures assez nombreuses changent, comme la canne à sucre. A l’épicerie d’un village, nous achetons une petite bouteille de « chanka » (eau de vie de canne à sucre, miel et maca). Pour nous il s’agit d’une sorte de digestif ou apéritif ? à 18°, pas mauvais ! Nous arrivons à Ayacucho sous l’orage, la ville est recouverte de poussière soulevée par un vent très fort. Nous logeons à l’hôtel Karol, très bon hôtel.
Nous faisons une visite nocturne de cette ville aux nombreuses églises coloniales (33 en tout) car à 17h il fait nuit : la place d’Armes qui s’ouvre sur 3 portes, la cathédrale et ses 10 autels plaqué or (belle richesse intérieure), rues piétonnes où grouille une foule tout en couleur. Dîner dans un resto « saveurs andines » ; propre, accueillant, repas copieux.
Ayacucho aurait mérité une journée supplémentaire, le centre ville est très beau, malheureusement nous sommes sur la fin de notre voyage et il nous faut rejoindre Lima.

9 novembre 2016
Mais Ayacucho étant au cœur de la civilisation wari (période pré- inca – 600 av.JC), il est essentiel pour nous de visiter le site archéologique de Huari qui était le centre de l’empire Huari (ou wari) dont la civilisation a fortement marquée le Pérou et dont les principes de constructions ont été repris par les incas. Le lendemain, à 22 km au nord d’Ayacucho, nous arrivons sur les lieux et commençons par la visite du musée, puis continuons sur le parcours fléché qui sillonne les ruines. Nous nous servons de nos guides (livre) mais vous pouvez prendre un guide en espagnol. Le centre immense s’étendait sur plus de 13km, il reste encore beaucoup de vestiges à restaurer, la plupart ayant été recouvert par une forêt de figuiers de barbarie.
Puis nous continuons la route pour Huancayo (3259m).

Nous suivons une route étroite à flanc de montagne sur une bonne centaine de km, elle longe le rio Mantaro et domine le canyon. Vues impressionnantes et parfois beaucoup de frayeurs quand un camion arrive en face et ne nous laisse pas le choix que de reculer ou de se serrer un maximum pour qu’il passe à toute vitesse!

Nous arrivons assez tard à Huancayo, nous n’avons pas le temps de découvrir la ville car nous avons un peu de mal à trouver notre hôtel l’Escondida. Les péruviens sont tellement sympa qu’une personne nous guide en voiture jusqu’au quartier concerné, puis un jeune en vélo prend le relai pour nous conduire jusqu’à l’hôtel situé dans un nouveau quartier où les rues ne sont pas encore goudronnées. Monica, la gérante, nous accueille, elle est heureuse de nous voir et nous fait choisir nos chambres. Nous sommes les seules touristes. Il est tard et n’ayant pas mangés, nous partons avec Monica trouver un restaurant. Une pizzeria fait l’affaire. Elle reste avec nous, très contente d’échanger avec quatre français.

10 novembre 2016
Le lendemain nous faisons la connaissance du propriétaire, Daniel, qui nous dit être médecin. Monica est un peu triste de nous voir partir, pensant que nous resterions quelques jours à l’Escondida. Avant la dernière étape, Tarma, la sortie de Huancayo est délicate comme toute les villes du Pérou, les rues ne sont pas en très bon état et la conduite est du style pousse toi de là que je m’y mette.

Arrêt à Jauja avant midi, promenade dans la ville, sur le marché et achat du pique-nique que nous prendrons quelques kilomètres plus loin.

Nous reprenons la route et montons une fois de plus à 4000 mètres. Toujours le ciel bleu et le soleil.
A Tarma (3060m), nous logeons à l’hacienda Santa Maria; les chambres sont immenses, confortables. Le gérant nous fait visiter l’hacienda et nous conte son histoire, les Santa Maria faisait partie de la cour rapprochée du roi d’Espagne. Nous prendrons le dîner dans la salle de réception, nous sommes les quatre au bout de cette imposante table au milieu de cette grande salle aux murs peints de scènes de chasse à court, royal ! le repas truite à la plancha servi avec légumes le tout arrosé d’une bière Blonde péruvienne Cusqueña.
L’hacienda Santa Maria, un moment de repos, nous n’avons pas éprouvé le besoin de visiter Tarma, nous étions trop bien sur ce site qui est vraiment à conseiller.

11 novembre 2016
Nous quittons ce superbe lieu pour Lima. Dès le départ, les paysages s’enchainent et sont superbes, nous montons à 4828 mètres, les montagnes de couleur jaune, rouge, ocre, noir sont magnifiques.
Nous avons convenu avec Tout Pérou une arrivée à 16h00 pour la restitution de la voiture et RDV avec un taxi à 17h. C’était sans compter avec la circulation infernale et les embouteillages à Lima, de plus nous avons raté l’entrée du parc de voitures de location….Bref, même avec du retard, nous réglons les formalités pour la voiture (tout s’est bien déroulé, nous avons restitué la voiture sans une égratignure !) et notre chauffeur est là, panonceau à la main, merci Tout Pérou.

Puis traversée de Lima, et après 1h00 nous arrivons à l’hôtel Espana au cœur centre historique, près du couvent San Francisco. Dans cette ancienne maison coloniale, l’hôtel est un vrai musée avec des sculptures, des peintures partout, du rez-de-chaussée aux étages, escaliers, patios, terrasses….. Le lieu est accueillant, les chambres propres et agréables, le personnel sympa, on s’y sent bien, une adresse à retenir.

Après un dîner au petit resto voisin, nous partons faire un tour au cœur du centre historique et découvrons la magnifique place des Armes.

12 novembre 2016
Ce matin, à 9h30, nous avons RDV avec Laura de Tout Pérou pour un débrief. Une heure après, nous partons visiter vraiment le centre historique de Lima : les petites rues, la magnifique place d’Armes vue de jour, le palais du Gouvernement devant lequel nous assistons à la relève de la garde (38 minutes de spectacle, une grande parade militaire), monastère San Francisco. Nous déjeunons dans une des nombreuses chifa (restaurant chinois) du quartier Barrio Chino (quartier chinois). La cuisine chinoise a une forte influence sur la cuisine péruvienne.

13 novembre 2016
Nos valises déposées à la bagagerie de l’hôtel, nous partons faire un tour au marché central près du quartier chinois, puis à nouveau la superbe place d’Armes, quelques achats de souvenirs dans les rues piétonnes et retour à l’hôtel où nous avons RDV avec la navette à 15h30. Le Pérou, c’est fini!

Nous retrouvons l’aéroport pour un décollage à 19h40, après 11h40 de vol nous voici à Paris sous la grisaille et un 8°, brrr !!!

Voyager en indépendant avec une voiture de location, c’est parfaitement réalisable ! Ce moyen de voyager laisse beaucoup de liberté, pas de stress de courir de bus en bus, idéal pour rencontrer les habitants, et surtout avec l’aide et le soutien de Tout Pérou, vous vous sentez rassurer d’avoir « un ami dans le pays ».

29 novembre 2016 à 10:56
Photo du profil de Serge

Serge

said

Bonjour François, bonjour Michèle, bonjour Françoise, bonjour Bernard,

Un grand merci pour ce superbe récit de voyage et ces magnifiques photos. Vraiment un bon boulot !
:tu: Les futurs voyageurs ToutPérou sont gâtés !

Quelle belle aventure sur les routes péruviennes ! Comme vous le dites fort justement, louer une voiture au Pérou et voyager comme on l’entend, oui c’est possible !

Ravis de vous avoir accompagnés pendant la préparation de ce beau voyage et tout au long du séjour.

Bien amicalement,
Serge

Pour bien préparer votre voyage :
- Lisez les nombreux comptes-rendus des voyageurs vous ayant précédés,
- Procurez-vous le livre de Serge, pour découvrir le vrai Pérou en plus de 130 pages,
- Posez vos questions et obtenez des réponses en direct sur notre forum,
- Découvrez le Pérou autrement grâce à la Carte Assistance,
- Et bien sûr, n’hésitez pas à vous joindre au briefing Chez Serge.

29 novembre 2016 à 11:28
Photo du profil de Béa et Michel

Béa et Michel

said

Bonjour,
Oh… Ravie de voir que nous ne sommes pas les seuls à avoir loué une voiture, car c’est plutôt rare… Et c’est pourtant génial, encore plus de liberté!

Et vous avez raison, un voyage au Pérou, c’est le Pérou!

Bien cordialement,
Béatrice

29 novembre 2016 à 13:39
Photo du profil de Serge

Serge

said

Bonjour François, bonjour Michèle, bonjour Françoise, bonjour Bernard, bonjour Béatrice, bonjour Michel,

Oui, vive la location de voiture au Pérou ! Vous en êtes la preuve vivante ! :)

Bien amicalement,
Serge

Pour bien préparer votre voyage :
- Lisez les nombreux comptes-rendus des voyageurs vous ayant précédés,
- Procurez-vous le livre de Serge, pour découvrir le vrai Pérou en plus de 130 pages,
- Posez vos questions et obtenez des réponses en direct sur notre forum,
- Découvrez le Pérou autrement grâce à la Carte Assistance,
- Et bien sûr, n’hésitez pas à vous joindre au briefing Chez Serge.

11 décembre 2016 à 11:20
Photo du profil de Marie Claude

Marie Claude

said

Bonjour,

Superbe récit merci. Quelques petites questions si vous voulez bien concernant la voiture. Notre premier choix est d’en louer une, mais encore quelques bémols. Est-il facile de la garer un peu partout ou avez-vous galéré? La route en général j’ai lu que vous aviez eu quelques frayeurs en montagne? Avez-vous conduit le soir? Les stations d’essence rarissisme ou pas et prennent-elles la carte de crédit ou bien devons-nous prévoir des liquidités?

C’est l’aspect du voyage sur lequel on se questionne le plus

Gros merci d’avance

11 mars 2017 à 08:50
Photo du profil de MASSON

MASSON

said

Bonjour Marie-Claude,

Tout d’abord mes excuses pour cette réponse tardive, je viens de rentrer d’un séjour plongée au Mexique, j’ai pris connaissance du message à mon retour.

Nous avions loué une voiture et avions lors de nos réservations fait le choix d’hôtels avec parking, nous n’avons pas rencontré de difficultés. Lors de notre visite du Machu Picchu, nous avons laissé notre véhicule quelques centaines de mètres avant la gare à Ollantaytambo dans la cour d’une propriété privée pour quelques soles, sans problème.

La route est sans problème, il faut être prudent vigilant et s’adapter à la conduite des péruviens qui est un peu holé holé. La route des Andes centrales et bonne, étroite par endroit et c’est parfois impressionnant mais c’est facilement faisable et je conseille, il n’y a pas de touristes et les paysages sont superbes.

Nous avons fait quelques écarts ou là c’est la piste, c’est faisable à vitesse réduite bien sûr.
Les dos d’âne sont nombreux et parfois hauts, nous avons, même à allure très réduite touché quelques fois, pour une question de budget nous avions loué une voiture de tourisme, si vos moyens le permettent et si vous décidez de sortir de l’axe routier principal, vous pouvez louer un 4 X 4. Vous pouvez aussi pour des visites à l’écart de la route principale demander à Tout Pérou, ils travaillent avec des chauffeurs guides, c’est ce que nous avons fait à Nazca pour la visite des sites de Chauchilla, Cahuachi et Cantelloc.

Nous avons été dans l’obligation de terminer notre parcours deux fois après la tombée de la nuit, la première pour arriver à Cuzco, la seconde pour notre retour de Ollantaytambo. C’est faisable, mais, il est préférable d’éviter, il y a sur certaines routes quelques nids de poule, il faut passer des dos d’âne pas toujours signalés et certains sont costauds, il y a également outre la circulation des gens non éclairés, donc toujours le risque de renverser un piéton ou un deux roues.

Carburant : aucun problème, il suffit de ne pas attendre le dernier moment pour faire le plein, nous avons utilisé pour le règlement tantôt espèces, tantôt la carte, c’est sans problème. Il faut avoir des espèces au cas où, deux stations où la carte n’a pas fonctionné.
A dispo si vous avez besoin d’autres renseignements, ce sera avec plaisir.
Bon voyage !
François

20 mars 2017 à 13:17
Photo du profil de Marie Claude

Marie Claude

said

Grand merci pour cette réponse très détaillée, c’est la première fois que je me questionne autant dans la préparation d’un voyAGE.

Bon retour

21 mars 2017 à 19:35
Photo du profil de Marie Claude

Marie Claude

said

Rebonjour,

Si vous êtes amateurs de plongée, je vous recommande fortement l’Île de Roatan au Honduras, le site est merveilleux. La barrière de corail qui passe de chaque côté de l’Île est époustouflante, nous avons plongé parmi des milliers de poissons multicolores, c’tait magique!

22 mars 2017 à 07:29
Photo du profil de Serge

Serge

said

Bonjour François, bonjour Marie-Claude,

Merci François pour les infos données à Marie-Claude. Vive le Réseau Solidaire ! ;)

Vous avez raison Marie-Claude : pas si facile que ça que de préparer un voyage au Pérou… Il faut bien que ToutPérou serve à quelque chose :-B
Et merci pour le bon plan plongée ;)

Bien amicalement,
Serge

Pour bien préparer votre voyage :
- Lisez les nombreux comptes-rendus des voyageurs vous ayant précédés,
- Procurez-vous le livre de Serge, pour découvrir le vrai Pérou en plus de 130 pages,
- Posez vos questions et obtenez des réponses en direct sur notre forum,
- Découvrez le Pérou autrement grâce à la Premium Assistance,
- Et bien sûr, n’hésitez pas à vous joindre au briefing Chez Serge.

27 mars 2017 à 16:55
Photo du profil de Sophie

Sophie

said

bonjour bonjour,

nous envisageons également de voyager en voiture à travers le sud du pérou.
D’aprés vous quelles sont les choses pour lesquelles « toutpérou » est vraiment un plus ? Qu’avez vous réservé avec eux et qu’avez vous réservé seul ?
Un grand merci,
sophie

6 septembre 2017 à 04:47
Photo du profil de MASSON

MASSON

said

Bonjour Sophie,

Un très beau pays, un beau projet de voyage !
Tout Pérou est de très bon conseil, les intervenants connaissent parfaitement le pays. Après leur avoir soumis notre projet de voyage, j’ai pu corriger un ou deux points. Au briefing nous avons corriger notre visite au Machu Picchu, sans leur intervention nous n’aurions pas pu faire le Huayna Picchu.
Il est difficile via internet de réserver les billets pour la visite du Machu Picchu, nous les avons sollicité et en 48h nous avions nos billets d’entrée.
Autre exemple : nous sommes passés par Tout Pérou pour la visite des sites : cimetière de Chauchilla, Cahuachi et aqueducs de Cantalloc, c’est un chauffeur guide local qui nous a conduit sur les différents sites tout en nous donnant les explications nécessaires à une bonne compréhension. Pour nous cette solution a été un gain de temps important et je ne pense pas que seul nous aurions su visiter les trois sites dans l’après-midi.
Voilà quelques exemples qui justifient la sollicitation de Tout Pérou, je pourrai également citer l’aide à Lima, pour nous permettre de prendre la route rapidement, le représentant TP nous a aidé à changer de l’argent et nous a trouvé le taxi pour rejoindre le loueur de voiture à l’aéroport, précision, c’était un dimanche.
Itinéraire et réservations :
Outre les réservations faites par Tout Pérou. Nous avons préparé notre itinéraire, et fait toutes les réservations via internet de nos points de chute (hébergements avec parking). Nous nous sommes occupés de la réservation du véhicule, du vol international.
Je n’ai pas d’actions chez Tout Pérou, mais sincèrement ils sont sérieux et efficace.
A dispo pour d’autres informations si nécessaire,
Bien cordialement,
PS : nous avions les trois cartes Tout Pérou, les remises pratiquées par les établissements du réseau solidaire nous ont permis de récupérer notre mise. De plus il nous a été remis au briefing à Lima un téléphone qui sur notre parcours nous a permis de joindre Tout Pérou deux ou trois fois.

7 septembre 2017 à 03:52
Photo du profil de Sophie

Sophie

said

Je vous remercie grandement pour cette réponse rapide et détaillée.
Je pense que je vais faire appel à TP pour la location de voiture et le machu pichu dans un premier temps et peut-etre pour d’autres visites si cela me semble trop difficile par moi meme.

Sans doute ferais-je encore appel à votre expérience au fur et a mesure de l’élaboration de notre voyage.

Excellente fin de journée

Sophie

7 septembre 2017 à 07:51
Photo du profil de Sophie

Sophie

said

Coucou,
Étant donné que je dois boucler mon voyage en 18 jours max, quelle partie de votre itinéraire pensez vous que je peux supprimer ?

9 septembre 2017 à 09:56
Photo du profil de Sophie

Sophie

said

Bonjour,
Vous parlez d’un hôtel avec qui vous avez traité pour la visite des îles ballestas, souvenez vous du nom de cet hôtel ? Et du tarif ? De même pour l’île de taquile. Visiblement vous n’avez pas fait appel à tout Perou pour ces sites . Ou avez vous laissé votre voiture à Cusco quand vous êtes partis vers l’Amazonie ?
J’ai bien relu votre blog et j’ai envie de faire en voiture la route de Cusco vers Lima en voiture , ce que nous voulions faire en avion au départ !!! Mais là je pense qu’en 3 semaines il va falloir vraiment faire un choix !!
L’Amazonie sera peut-être à faire une prochaine fois ….. qu’en pensez vous ?

Sophie

10 septembre 2017 à 05:16
Photo du profil de MASSON

MASSON

said

Bonjour,

îles Ballestas :hôtel Zarcillo Paradise PARACAS Av. Principal de Ingrsso al chaco 101, 11201 PARACAS. La chambre double, parking 30 $ + PD 3.50 $/personne.

Île Taquilé, nous avons fait appel à Félix Turpo Coila (président du tourisme rural, nous avons passé une nuit chez lui a Llachon et Félix nous a trouvé l’hébergement chez l’habitant sur l’île de Amantani après visite de l’île de Taquilé. Coût Llachon pour chambre double, parking, dîner, PD et transfert en bateau sur l’île de Taquilé et ensuite sur l’île de Amantani avec retour le lendemain Amantani-Llachon environ 81 €. Coût hébergement chez l’habitant sur Amantani comprenant le Dîner, nuit chambre double et PD 28 € environ.
Cuzco, nous étions 4, une personne n’ayant pas souhaiter aller en Amazonie et restée à l’hôtel Posada de Pumacahua, nous avons donc laissé la voiture en parcage à l’hôtel.
Vous ne pourrez pas faire en trois semaine le tours complet tel que nous l’avons fait.Je garderais l’Amazonie et l’avion de Cuzco à Lima.
Pour info :
Nous avons pris l’avion de Cuzco à Puerto Maldonado en Amazonie. Le coût du vol sur internet était de 200 € passé, j’ai fait appel à Tout Pérou et ils m’ont trouvé un vol à 98.14 $/personne.
Bien cordialement,

11 septembre 2017 à 10:03
Photo du profil de Sophie

Sophie

said

Ok merci beaucoup pour vos réponses et conseils, j’en prend bonne note.
Excellente soirée,
Sophie

11 septembre 2017 à 13:14
Photo du profil de Serge

Serge

said

Bonjour Sophie, bonjour François,

Merci pour les bonnes infos transmises entre ex et futur voyageurs ;) C’est ça l’Esprit du Réseau Solidaire ! :tu:

Bien amicalement,
Serge

Pour bien préparer votre voyage :
- Lisez les nombreux comptes-rendus des voyageurs vous ayant précédés,
- Procurez-vous le livre de Serge, pour découvrir le vrai Pérou en plus de 130 pages,
- Posez vos questions et obtenez des réponses en direct sur notre forum,
- Découvrez le Pérou autrement grâce à la Premium Assistance,
- Et bien sûr, n’hésitez pas à vous joindre au briefing Chez Serge.

13 septembre 2017 à 11:40
Photo du profil de Sophie

Sophie

said

Bonsoir, encore moi,
Pourriez vous me dire s’il est possible de faire une randonnée de 2-3h seulement dans le canyon de colca ou n’y a t’il que des treks de 2-3 jours ?

Merci et bonne soirée

16 septembre 2017 à 15:05
Photo du profil de MASSON

MASSON

said

Bonsoir,

Vous pouvez vous balader au bord du canyon, c’est ce que nous avons fait à Cabanacondé. Descendre dans le canyon durant 1h pour remonter pendant deux heures (vous êtes à plus de 3700 mètres d’altitude (Chivay est à 3700) ne présente pas particulièrement d’intérêt.
Bonne soirée

16 septembre 2017 à 16:04
Photo du profil de Sophie

Sophie

said

Merci beaucoup. Je pense que nous allons donc nous contenter du canyon vu du haut à casaminde.
À bientôt pour de nouvelles questions

17 septembre 2017 à 01:16

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Connexion

Nom d‘utilisateur:

Mot de passe:


Retrouver mon mot de passe | Créer mon compte

Nos Photos

Ara Amazonie Puerto Animaux Amazonie Nuit Amazonie Pérou Forum Blog Tout Pérou Perruche Verte Amazonie Lac Sandoval Réserve Tambopata Forum Blog Tout Pérou Balcons Cathédrale Lima Forum Blog Tout Pérou

Plus de photos

Propriété des supports graphiques

La totalité des supports graphiques tels que nos albums photos et vidéos ainsi que les plans et les supports interactifs sont la propriété exclusive de l’équipe Tout Pérou. Merci de nous contacter si vous souhaitez faire usage de ce matériel, fruit de nos expéditions et résultat d’un travail de recherche abouti.

Copyright © 2013 ToutPerou. Tous droits réservés