Blog et forum de vos voyages au Pérou
Blog et Forum du réseau solidaire Tout Pérou

L'espace d'échange gratuit dédié au Pérou pour les voyageurs francophones

Le trek du Vinicunca : une journée haletante pour accéder au septième ciel

Le trek du Vinicunca : une journée haletante pour accéder au septième ciel

Accueil Blog Forum ToutPérou Forums Blog: récits de voyage au Pérou par les membres du réseau Le trek du Vinicunca : une journée haletante pour accéder au septième ciel

Ce sujet a 8 réponses, 4 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Serge Serge, Il y a 3 mois.

Auteur Articles
Auteur Articles
Photo du profil de broustail

broustail

said

Un mois au sud Pérou en prenant le temps de découvrir, de flâner et de modifier notre programme en fonction de nos rencontres et nos humeurs… nous en revenons et remercions « tout pérou » pour ses conseils et sa réactivité dans notre périple.

Parmi les nombreux moments forts de notre voyage nous choisissons de vous conseiller le trek du Vinicunca (alias « the rainbow mountain »), une pure merveille géologique que nous avons gravie lors de notre séjour de près de 2 semaines dans la région de Cusco. Rien de trop pour ceux qui ont le temps de sillonner ce cœur de l’empire inca et ses fabuleux espaces andins.

Quelques voyageurs nous avaient parlé du trek de la rainbow mountain (donc montagne « arc en ciel » dont le nom Quechua est Vinicunca) qui ne figure pas dans les guides puisqu’il n’est accessible que depuis 2 ans. C’est pourtant une destination que le bouche à oreille a plébiscité et dont la fréquentation s’amplifie (mais se mérite !).

Le Vinicunca est une curiosité géologique qui culmine à 5200m. Les strates minérales y forment une succession de sept couleurs, un paysage magique juste face aux plus hauts massifs andins du sud Pérou dont l’Ausangate.

La plupart des agences de Cusco le propose désormais et il est facile d’y réserver ce trek d’une journée pour 70 soles (après négociation, tarif mai 2017). Il inclut le transport en minibus (départ 3H30 du matin !), le petit déjeuner après 3H de route et le déjeuner bien venu pour récupérer après plus de 5H d’effort. Un guide, plutôt accompagnateur, encadre l’équipée et dispose d’une bouteille d’oxygène par précaution.
La communauté Quechua qui gère le site fait payer un petit boleto de 10 soles pour l’accès et déploie tout au long du sentier de nombreux chevaux (moyennant quelques dizaines de soles) pour ceux qui préfèrent opter pour cette solution mais aussi pour récupérer quelques randonneurs épuisés par l’effort.

Un peu tôt le lever et un peu long les 3H de bus, mais dans cette affaire tout se mérite : top départ à 4500m d’altitude au bout d’une piste où stationnent déjà de nombreux minivans. C’est parti pour 8 Km (aller) et 700 m de dénivelé dans une vallée qui monte gentiment. Le problème est que la « gentillesse » de la pente est légèrement flétrie par le manque d’oxygène, à 5000 m d’altitude il y en a deux fois moins qu’au niveau de la mer et pour nos poumons d’européens chaque effort est rude. Au passage, pour monter au Vinicunca , il est impératif de s’être déjà acclimaté plusieurs jours à l’altitude de Cusco et d’être en bonne condition physique. Prévoir également de l’eau et des vêtements chauds : sur la crête ultime la bise peut transir.

Le spectacle de la montagne andine est grandiose. Les lamas, alpagas et vigognes nous regardent d’un air vaguement moqueur alors que les Quechuas qui mènent leurs chevaux, trottinent, montent, descendent… un rien agaçant au regard de nos performances.

Après le premier kilomètre nous comprenons qu’il faut ménager la bête : pas lents et réguliers, respiration façon jogger et « limitation de vitesse » dans les pentes les plus rudes. A mi parcours, la vallée s’ouvre aux glaciers et pentes enneigées.

Au bout de 3h et une dernière difficulté particulièrement pentue, on grimpe sur la crête et un dernier mamelon… on y est… délivrance et surtout récompense : plein les yeux sur 360° de merveilles andines.

D’abord ces strates colorées disposées avec une étonnante régularité, l’alchimie millénaire de la nature a composé un stupéfiant tableau. Un demi tour et c’est tout le glacier de l’Ausangate qui remplit le ciel, sur les côtés on domine des vallées sans fin. Les yeux sont écarquillés voire hypnotisés et les mots sont rares chez nos camarades d’équipée.

Surprise ! un vieux Quechua planqué dans le col d’arrivée propose du maté au coca que nous sirotons pour nous réchauffer. Plus bas, des femmes vendent quelques souvenirs, de l’eau et des reconstituants énergétiques. Montent-elles tous les jours ?

Bon il faut redescendre. Même si l’effort n’a rien à voir avec celui fourni pour l’aller, l’accumulation de fatigue se fait sentir dans les jambes et l’ensemble de l’organisme, la marche devient automatique, réflexe. Quelques randonneurs sont épuisés et les chevaux trouvent de nouveaux clients.

Bien lessivé et à des rythmes différents (disons entre 2 h et 2H 30), tout ce petit monde se retrouve près des bus. Le guide fait l’appel par sécurité et on file vers le premier village transformé en restaurant collectif pour les vagues successives de randonneurs. Puis retour vers Cusco dans un étrange silence moitié méditatif moitié « moulu ».

Pour ceux qui sont intéressés, pas trop d’inquiétude, c’est un bel effort mais tout à fait réalisable puisque nous l’avons fait sans être ni des champions ni de première jeunesse.

Encore merci à « tout Pérou » avec une mention spéciale pour romain même s’il ne sait toujours pas dire au revoir en breton !

Yvon

12 juin 2017 à 10:04
Photo du profil de Fanny et Romain

Fanny et Romain

said

Bonjour Yvon !

Merci beaucoup pour ce partage très détaillé de votre expérience ! Et vos photos sont magnifiques ! :-O
Nous comptons également faire ce trek en août.
Vous vous souvenez du nom de l’agence avec qui vous l’avez fait ? En étiez-vous content ? Avez-vous été prendre les informations auprès de plusieurs agences avant de vous décider ou pensez-vous qu’elles se valent toutes ? Combien de temps à l’avance aviez-vous réservé ? De combien de personnes était constitué le groupe ? Le guide donnait-il quand même quelques informations ou se contentait-il d’accompagner ?
Voilà, je pense avoir terminé ma vague d’interrogations ;O

Merci déjà d’avance pour vos réponses !

Fanny et Romain

13 juin 2017 à 13:53
Photo du profil de broustail

broustail

said

Bonjour fanny et Romain,
Nous avons réservé la veille sans pb après avoir consulté simplement 2 agences qui avaient pignon sur rue en bas de San Cristobal près de notre hôtel (tout près de la place des armes). La prestation semblait la même pour tous ceux que nous avons croisé au Vinicunca. Le guide possédait un anglais des plus limités, de plus le groupe (une vingtaine soit le contenu d’un minibus) s’est rapidement éclaté à des rythmes différents. Nous avons retrouvé le guide au sommet qui nous a donné des indications sommaires sans grand intérêt. A noter toutefois à l’occasion du petit déjeuner, l’intervention d’une vraie anglophone pour quelques consignes de sécurité et quelques infos. elle a disparu du circuit par la suite. Mais l’absence d’un véritable guide ne nous a pas vraiment gêné, le spectacle se suffit.
Petit bémol, nous avons fait le trek en basse saison, je suppose que les prix enflent un peu en aout et pour la réservation peut être faut-il s’y prendre en avance.
Bon voyage
Yvon

15 juin 2017 à 05:32
Photo du profil de Fanny et Romain

Fanny et Romain

said

Bonjour Yvon,

Un grand merci pour ce complément d’informations !
Pour ce qui est du guide, nous parlons tous les deux espagnol, donc il y aura peut-être moyen d’obtenir quelques informations supplémentaires.
Selon ToutPérou, nous n’aurons pas de problème pour réserver ce trek sur place même en haute saison car beaucoup d’agences le proposent. Et comme nous arrivons à Cuzco une semaine avant la date prévue dans notre programme pour le trek, cela nous laisse un peu de marge.

Encore merci et bonne continuation !

Fanny et Romain

16 juin 2017 à 05:07
Photo du profil de Serge

Serge

said

Bonjour Marie-Françoise, bonjour Yvon,

Merci pour ce retour d’expérience et les précieux conseils pour gravir la fameuse Montagne aux 7 couleurs (Fanny et Romain notamment en feront bon usage, j’en suis sûr ;) ).

Bien amicalement,
Serge

Pour bien préparer votre voyage :
- Lisez les nombreux comptes-rendus des voyageurs vous ayant précédés,
- Procurez-vous le livre de Serge, pour découvrir le vrai Pérou en plus de 130 pages,
- Posez vos questions et obtenez des réponses en direct sur notre forum,
- Découvrez le Pérou autrement grâce à la Premium Assistance,
- Et bien sûr, n’hésitez pas à vous joindre au briefing Chez Serge.

16 juin 2017 à 10:23
Photo du profil de Maucoronel

Maucoronel

said

Bonjour à tous!
Nous nous apprêtons à passer 5 semaines au Pérou, en famille (les parents et 3 enfants de 7, 12 et 13 ans).
Nous sommes très tentés par le trek de la montagne arc en ciel, cependant, nous nous demandons s’il est accessible aux enfants (nous ne doutons pas de leurs capacités, le dénivelé annoncé est dans leurs cordes, mais bon, la longueur du trajet, l’altitude…).
La question toute simple que l’on se pose est la suivante: lorsque vous (Broustail) avez réalisé ce trek, y avait-il des enfants? Pensez-vous que les agences nous poserons problème pour accompagner un jeune de 7 ans?
Merci de votre aide et pour le descriptif alléchant et précis de ce trek…
Bérangère Maucoronel

24 juin 2017 à 06:32
Photo du profil de broustail

broustail

said

Bonjour Bérangère,
Nous n’avons pas croisé d’enfant ni d’ado; pas de senior non plus (nous étions les plus vieux de loin : 63 ans, mais aguerris aux randos pyrénéennes). Donc, sans être médecin du sport je pense qu’il faut vraiment ne pas négliger le paramètre altitude. Attention aux « conseils » des agences qui sont des intermédiaires et cherchent surtout à vendre la prestation. Documentez vous auprès de personnes qualifiées et « testez » vos enfants à des altitudes plus basses. Par exemple le Canyon de Colca à 3700 M (très bien aussi, plusieurs dénivelés possibles).
Bon séjour péruvien
Yvon

25 juin 2017 à 11:08
Photo du profil de Maucoronel

Maucoronel

said

Merci Yvon de vos précieux conseils.
En effet, nous passons par le canyon de Colca avant et ce sera l’occasion de « tester » les enfants!
Saludos,
Bérangère

25 juin 2017 à 13:21
Photo du profil de Serge

Serge

said

Bonjour Yvon, bonjour Bérangère,

Merci pour l’échange d’informations, c’est ça l’Esprit du Réseau Solidaire :tu:

Bien amicalement,
Serge

Pour bien préparer votre voyage :
- Lisez les nombreux comptes-rendus des voyageurs vous ayant précédés,
- Procurez-vous le livre de Serge, pour découvrir le vrai Pérou en plus de 130 pages,
- Posez vos questions et obtenez des réponses en direct sur notre forum,
- Découvrez le Pérou autrement grâce à la Premium Assistance,
- Et bien sûr, n’hésitez pas à vous joindre au briefing Chez Serge.

16 août 2017 à 10:49

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Connexion

Nom d‘utilisateur:

Mot de passe:


Retrouver mon mot de passe | Créer mon compte

Nos Photos

Flore Amazonie Pérou Amazonie Madre de Dios Forum Blog Tout Pérou Lac Sandoval Réserve Tambopata Forum Blog Tout Pérou Musée Cusco Forum Blog Tout Pérou

Plus de photos

Propriété des supports graphiques

La totalité des supports graphiques tels que nos albums photos et vidéos ainsi que les plans et les supports interactifs sont la propriété exclusive de l’équipe Tout Pérou. Merci de nous contacter si vous souhaitez faire usage de ce matériel, fruit de nos expéditions et résultat d’un travail de recherche abouti.

Copyright © 2013 ToutPerou. Tous droits réservés